5G : le processus d'enchères est lancé

La 5G arrive bientôt

Alors que le prix de la 5G a atteint des records en Italie et en Allemagne, les opérateurs télécoms sont dans l’attente des modalités de mise aux enchères des fréquences nouvelle génération en France. Le quotidien Les Echos ont eu accès à la lettre de cadrage du gouvernement qui donne le ton. Hetty vous explique.

Le processus de mise en vente de la 5G

Les ministères de l’Économie et des Finances  et de la Cohésion des territoires ont co-signé ce texte de deux pages le 2 mai dernier. Ils y déclinent l’esprit général des enchères qui se tiendront à l’automne. D’ici là, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) devra s’atteler à détailler plus amplement le processus de vente de la 5G dans l’Hexagone. C’est d’ailleurs ce cahier des charges de l’ARCEP qui permettra au final à la commission des participations et de transfert de fixer d’ici l’été le prix de réserve, soit le prix en deçà duquel la vente ne pourra se faire. De leur côté les opérateurs redoutent un prix très élevé, même si la lettre de cadrage semble viser un bon compromis pour les rassurer.

La 5G pour tous, ou les objectifs ambitieux du gouvernement

Comme le soulignent Les Echos, le gouvernement est fidèle à la devise macronienne du « en même temps » et ce, à divers égards.

D’abord sur le plan géographique, les ministres concernées affirment vouloir satisfaire dans des délais raisonnables les grandes agglomérations où la 5G trouvera sa plus grande utilité, tout comme les territoires « plus ruraux ou de montagne ». Dans ces régions, le gouvernement mise sur la mutualisation des réseaux. Ainsi, les objectifs sont ambitieux : alors que l’Union européenne avait fixé le seuil d’une ville par état membre à équiper en 5G, la France souhaite en couvrir plusieurs d’ici 2020.

Concernant le prix, même philosophie. Pour rappel en 2011, les prix de la 4G avaient été respectivement fixés à 1,8 et 2,5 milliards d’euros pour la bande basse et les bandes hautes. C’est désormais la bande des 3,4 à 3,8 gigahertz, considérée comme le cœur de la 5G, qui fera l’objet de ces enchères très attendues. Il s’agit donc de déterminer rapidement le bon prix de départ tout en misant sur le long terme.

Attention 5G une fois, 5G deux fois, adjugé !