Gros succès pour le lancement de Disney +

Lancement de Disney+

 

La firme de la souris aux grandes oreilles peut se réjouir… (États-Unis, Canada, Pays-Bas) ! Très attendue outre-Atlantique, la nouvelle plateforme de vidéo à la demande a fait l’objet d’un démarrage en trombe ce mardi 12 novembre. Après seulement 24 heures, elle revendiquait déjà plus de 10 millions d’abonnés dans sa zone de lancement (États-Unis, Canada, Pays-Bas) !

En attendant son arrivée en France, Hetty vous en dit un peu plus.

 

Un démarrage sur les chapeaux de roue !

 

Il n’a pas fallu deux jours pour atteindre la barre des 10 millions d’abonnés. Autrement dit, un raz-de marée ! Les analystes avaient misé sur un total variant entre 10 et 18 millions, mais pour l’année de lancement ! A titre de comparaison, HBO a dû attendre trois ans pour cumuler 5 millions de clients. D’autre part, l’appli Disney+ a été téléchargée plus de 3 millions de fois en 48 heures ! Des débuts hyper prometteurs avant le déploiement de la plateforme à l’international.

Après les Etats-Unis, le Canada et les Pays-Bas, ce sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande qui auront accès à Disney+ avant la fin du mois. Puis suivront la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne… le 31 mars 2020. Enfin, Disney+ sera disponible en Amérique du Sud à l’été 2020), puis en Europe de l’Est et en Asie à la rentrée 2021.

 

Il va donc falloir patienter un peu pour en profiter dans l’Hexagone ! En attendant, Hetty a appelé son oncle d’Amérique pour en savoir un peu plus…

 

Disney+, des contenus pour tous !

 

Il y en a pour tous les goûts ! Avec l’ambition de concurrencer Netflix, le géant du secteur, Disney a mis la barre haut pour attirer les abonnés. Au menu, voici ce que la plateforme propose dans sa version actuelle (elle est susceptible de varier en fonction des pays) :

des séries, en pas moins de 7500 épisodes, notamment des Simpson ou de Malcolm ;

– les films Disney, c’est-à-dire les grands classiques de la maison, ce qui représente un stock d’environ 300 films auxquels ;

100 films plus récents, dont 18 films Pixar ou encore Captain Marvel. L’enseigne possède en effet des franchises très lucratives telles que Marvel et Star Wars… de quoi séduire les fans inconditionnels !

– selon The Hollywood Reporter, Disney+ réserve également 13 dessins animés « gardés précieusement dans les coffres-forts jusqu’à présent« …

– des documentaires : comme l’indique son logo, National Geographic figure parmi les mini-chaînes de la plateforme, soit 250 heures d’images ;

– 100 téléfilms Disney Channel ;

– et enfin 10 films originaux et séries exclusives, des séries originales, dont les épisodes seront disponibles au rythme d’un par semaine, contrairement à Netflix qui propose l’ensemble de la série. En tête de gondole, The Mandalorian (série Star Wars).

 

 

Combien coûte l’abonnement à Disney+ ?

 

Disney+ a été lancé au tarif de 6,99 dollars par mois. Soit dit en passant, c’est beaucoup moins que Netflix. En France, la plateforme devrait être proposée à 6,99€ par mois, probablement sous forme d’option. A priori, c’est Canal+ qui proposera la diffusion exclusive de Disney+ en France. Après son accord avec Netflix, la chaîne cryptée entend également intégrer Disney+ dans son bouquet.

A noter toutefois, le principe de chronologie des médias nous privera pendant un certain temps de contenus disponibles aux Etats-Unis. En effet, il faudra un délai de 36 mois entre la sortie en salle et leur diffusion sur Disney+. Ainsi, pour visionner Captain Marvel, déjà disponible sur Disney+ aux Etats-Unis, il conviendra d’attendre le mois de mars… 2022 !