Le palmarès européen des prix de l’énergie

Prix des énergies, le classement d'Eurostats

Ça y est, il fait froid ! Le plaid est de sorti, idéalement au coin du feu. Oui mais voilà, tout le monde n’a pas la chance de disposer d’une cheminée. Avec la chute hivernale des températures, la majorité des ménages utilisent donc le gaz et l’électricité pour réchauffer les logis. Et ce, en France, comme partout ailleurs en Europe. A ce sujet, l’Institut des statistiques européen Eurostats a dressé le palmarès des pays quant au prix de l’énergie. Ou se situe la France dans ce classement ? C’est la question qu’Hetty a étudiée pour vous.

 

 

Le prix du gaz naturel

 

Il vient d’augmenter dans l’Hexagone. En effet, une hausse de 0,6% a été enregistrée ce 1er décembre, à raison de :

–  0,1 % pour les clients qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson ;

0,3 % pour ceux qui en font un double usage, à savoir, cuisson et eau chaude ;

0,6 % pour les foyers utilisent le gaz pour se chauffer.

Pour rappel, la loi Énergie-Climat récemment promulguée prévoit la disparition progressive de ces tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz naturel d’ici à 2023.

 

Pour entrer dans le détail du classement d’Eurostats, le prix moyen du gaz dans les vingt-huit pays de l’Union européenne est de 0,0632 € / kWh. En France, il est de 0,0736 € / kWh, ce qui nous repousse à la vingtième place, c’est-à-dire, loin derrière la moyenne du vieux continent. C’est la Hongrie qui trône en tête avec un tarif de 0,0346 €/ kWh au premier semestre 2019. Suivent la Roumanie et la Croatie. Les pays scandinaves se distinguent en queue de peloton avec 0,1183 € / kWh en Suède, et 0,0855 € / kWh au Danemark.

 

 

Le prix de l’électricité

 

Quel sont les Etats dans lesquels l’électricité est la moins chère ? Malgré des hausses successives en 2019 (+5,9 % le 1er juin et +1,23 % le 1er août) et même s’il risque d’augmenter encore en 2020, le prix proposé en France reste assez compétitif en comparaison de ses voisins européens. En effet, il se situe à 0,1765 €/kWh, soit en deçà de la moyenne européenne estimée à 0,2159 €/kWh. La Lituanie est le pays où le prix de l’électricité est le plus bas : 0,1255 €/kWh. A l’inverse, les tarifs allemands atteignent 0,3088 €/kWh.

 

L’Hexagone bénéficie de la rentabilité du nucléaire qui devrait garantir des tarifs plutôt attractifs durant au moins une décennie. C’était la bonne nouvelle du jour relayée par Hetty, spécialiste des économies en matière d’énergies !