Ma Prime Rénov’, la nouvelle aide pour améliorer la performance énergétique des logements

Ma Prime Rénov' prend la suite du CITE

Dans un article du 30 août dernier, nous évoquions le projet de modification du crédit d’impôts pour la rénovation énergétique (CITE). C’est désormais chose faite, puisque la nouvelle prime, dénommée « Ma Prime Rénov’ » est effective depuis le 1er janvier. Focus ce nouveau dispositif.

 

CITE vs Ma Prime Rénov’

Ma Prime Rénov’ est la fusion entre deux anciens dispositifs d’aide : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Anah « Habiter mieux agilité »

Jusqu’alors, les foyers français avaient la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôts pour financer des travaux visant à améliorer les performances énergétiques de leur logement. Mais il était reproché au dispositif du CITE d’exclure les ménages les plus modestes qui n’étaient pas en mesure d’avancer le montant des travaux concernés. Concrètement, les bénéficiaires percevaient l’aide financière plus d’un an après les travaux.

Avec Ma Prime Rénov’, deux avantages rectifient le tir :

– les utilisateurs ont accès à une avance au moment du devis, afin de financer l’acompte demandé par l’entreprise ;

– ils touchent désormais l’aide financière dès la fin des travaux.

 

 

 

Comment bénéficier de Ma Prime Rénov’ ?

 

C’est très simple ! Commencez par contacter une entreprise dite RGE (reconnue garant de l’environnement) afin de demander un devis. Vous pouvez en trouver une près de chez vous à l’aide d’un moteur de recherche dédié ici.

Par ailleurs, si vous souhaitez avoir une estimation des aides auxquelles vous pouvez prétendre, le site Faire.fr propose également un simulateur ici. Une fois votre devis détaillé obtenu, rendez-vous sur le site officiel du nouveau dispositif.

Après instruction, vous recevrez le montant de votre prime de rénovation et pourrez ainsi diligenter les travaux. Enfin, vous enverrai la facture à l’ANAH (agence nationale pour l’habitat) afin que celle-ci vous verse l’aide prévue, dans un délai maximum de quatre mois. Le ministère de la Cohésion des territoires souhaite rapidement réduire ce délai à quinze jours.

 

 

Ma Prime Rénov’, pourquoi, pour qui ?

 

Alors que le CITE dépendait du coût des travaux, le montant de la prime de rénovation varie en fonction de deux critères :

– les revenus du ménage : la prime s’adresse à des propriétaires occupants,

– la performance énergétique des travaux concernés : il faut que les travaux améliorent effectivement le niveau de performance du logement.

Le logement doit se situer en France métropolitaine ou en Outre-mer et être achevé depuis plus de deux ans.

La liste des travaux éligibles est consultable sur le site du ministère de la Cohésion des territoires. Le montant de la prime est limité à 20 000 € par ménage et intègre des plafonds par types de travaux. Cette somme est utilisable sur une durée comprise entre un et cinq ans, en une ou plusieurs fois.