Tarifs du gaz et de l’électricité : du nouveau depuis le 1er août !

Du nouveau du côté des prix de l'énergie

Le mois d’août annonciateur des vacances est enfin là. Avec lui, des mesures-phare sont entrées en vigueur, notamment concernant les tarifs du gaz et de l’électricité. Comme vous êtes un bon élève, vous avez probablement fait le nécessaire pour minimiser les dépenses énergétiques de votre logement en votre absence… Sachez qu’il y a du nouveau en la matière.

Hetty a fait pour vous un tout d’horizon et vous annonce une bonne… et une mauvaise nouvelle !

 

Le prix du gaz baisse   🙂 

Commençons par la bonne nouvelle… Côté gaz, la tendance tarifaire est à la baisse. Les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz, baissent en effet de 0,5% en moyenne. C’est la commission de régulation de l’énergie (CRE) qui a annoncé cette évolution. Une première baisse importante de 6,8% était déjà intervenue le 1er juillet dernier. Ces mesures sont la conséquence de la nouvelle formule de calcul des tarifs réglementés du gaz, déterminée en juin dernier. Ces TRV concernent 4,5 millions de ménages français.

Comme nous vous l’avions annoncé, la loi PACTE a d’ailleurs prévu à terme la suppression des TRV du gaz à l’horizon 2023. Ils compensent les différents frais supportés par les fournisseurs de gaz (approvisionnement, stockage, commercialisation et taxes). Le déclin provisoire de ces tarifs fixés par l’Etat est donc entamé avec son intégration dans la loi « Energie-Climat », qui sera adoptée à la rentrée. Concrètement, la baisse du prix du gaz varie entre -0,1 et -0,6% à compter du 1er août, selon que les usagers l’utilisent pour le chauffage (-0,6%), la cuisson seulement (0,1%) la cuisson et l’eau chaude (-0,3%).

 

Le prix de l’électricité augmente   🙁

Une proposition adressée aux ministres de l’Economie et de l’Energie vise en effet la hausse du tarif de l’électricité. Après un premier bon de 5,9% intervenu, non sans fracas, en juin dernier, cette nouvelle augmentation des tarifs réglementés de l’électricité est estimée à 1,23%. Dans le détail, cela donne +1,26% pour les particuliers contre +1,10% pour les petites structures professionnelles.

Concrètement, elle couvrira l’utilisation des réseaux publics (transport et distribution), ainsi que la hausse des coûts commerciaux. Les tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité concernent 76% d’usagers pour l’électricité. Le sujet épineux du prix de l’électricité revient régulièrement à l’ordre du jour. D’ailleurs, le gouvernement a récemment rappelé son intention de prendre en compte l’environnement fortement concurrentiel afin de retoucher le mode de calcul des tarifs de l’électricité.

 

Voilà, vous pouvez retourner à vos fourneaux, vos paréos ou vos mojitos, Hetty garde un œil ouvert sur l’actualité de l’énergie et ne manquera pas de vous faire signe en cas de nouvelle mesure intéressante.